Nos dernières actualités

Comment éviter le gel des fondations d’un bâtiment ?

La pérennité d’un bâtiment est notamment conditionnée par la prise en compte des spécificités du terrain, lors de la construction. La réalisation d’une étude de sol, avant toute étude de conception structurelle, est l’un des moyens les plus efficaces pour éviter la survenue de désordres sur le bâtiment, en particulier lorsque le terrain de construction est argileux. Grâce à l’étude de sol, il est également possible d’éviter le gel des fondations en appliquant des mesures préventives.

 Expertise construction

Les effets du climat sur les fondations et le risque de fissures en cas de gel

La profondeur d’ancrage des fondations se détermine selon le climat, la nature du sol, ainsi que le niveau minimal requis pour que le travail du sol soit conforme. Le climat joue un rôle important dans l’ancrage des fondations, car le risque de gel varie d’une région à une autre et tend à augmenter, lorsque celles-ci ne sont pas assez profondes. En présence de fondations à l’ancrage insuffisant, la stabilité du bâtiment est menacée, car les descentes de charges ne peuvent être véritablement assurées, notamment par manque de rigidité de l’ouvrage. Si des tensions se produisent, des fissures sont susceptibles d’apparaître sur les fondations et risquent d’entraîner la formation de désordres sur les murs du bâtiment.

Comment définir la profondeur des fondations pour éviter les problématiques de gel ?

Le climat influe fortement sur la profondeur d’ancrage des fondations d’un bâtiment. En France, une profondeur minimum de 50 centimètres est requise pour les bâtiments construits dans les zones tempérées, comme dans les plaines, les vallées et sur le littoral, d’après les DTU portant sur les Travaux de fondations superficielles. En ce qui concerne les constructions en zone montagneuse, il est préconisé de respecter une profondeur minimale d’1 mètre. La documentation technique de l’AFNOR (FD P 18-326 de novembre 2004) précise la profondeur minimale d’ancrage des fondations, selon le climat de chaque région. En cas d’humidité contenue dans le sol, la profondeur de garde au gel doit être prise en compte. La profondeur de garde au gel se calcule en partant de la surface du sol extérieur et se situe, bien souvent, entre 5 et 8 centimètres, pour chaque degré inférieur à 0°C.

Eco Expert : préserver les fondations des défauts de construction

Les fondations sont le socle d’une construction et visent à garantir la stabilité du bâtiment. C’est pourquoi, lorsqu’un défaut de conception ou de mise en oeuvre se rapporte aux fondations d’un ouvrage, des désordres affectent fréquemment la construction. Pour éviter le gel des fondations d’un bâtiment et prévenir les risques pour le logement et ses habitants, une étude de sol doit être réalisée, avant l’étude de conception de l’ouvrage. Afin de vérifier l’absence de malfaçons sur les fondations d’un bâtiment, l’appel à un expert bâtiment indépendant est conseillé. Eco Expert est en mesure d’évaluer la profondeur d’ancrage requise pour les fondations et limiter le risque de fissuration pour le bâtiment. Pour une expertise fiable et à petit prix, sollicitez l’intervention d’un expert Eco Expert !

Expertise fissures

Partager sur Twitter | Partager sur Facebook | Imprimer la page

A propos d'Eco Expert

Acteur majeur de l'expertise immobilière depuis 30 ans, LAMY Expertise éclaire et sécurise les décisions des particuliers. LAMY intervient partout en France et en Europe, en toute indépendance des groupes immobiliers ou financiers pour aider les particuliers sur les plans technique, économique et environnemental, mais aussi les professionnels, les entreprises et les tribunaux.

This is a unique website which will require a more modern browser to work! Please upgrade today!